Imilchil

Imilchil: La cité de la beauté et de l’amour

Islit

C’est la cité de la légende d’Isli et Tislit, les Roméo et Juliette du Maroc. Imilchil est une contrée de beauté et d’amour, niché dans le Haut Atlas. Imilchil est connue au niveau mondial par son festival des fiançailles, qui constitue la grande fête de la tribu des Ait Hdiddou. Le festival des fiançailles d’Imilchil se tient chaque année au mois d’août et se clôture par un festival des musiques traditionnelles. A 2.200 mètres de hauteur, Imilchil est une petite localité accessible à partir de la ville de Rich ou de Tineghir, via Boulmane, Dadès, Khénifra et Middelt. Deux lacs portent les noms du célèbre couple d’Imilchil, les lacs d’Isli et de Tislit, éloignés de quelques kilomètres. Une piste reliant les deux lacs offre aux amateurs de randonnée l’occasion d’admirer un magnifique paysage à travers l’agoudal et le pâturage de la région.

Tribus berbères

Imilchil est ainsi une terre de beauté, de traditions et de légendes. Les tribus berbères, dépositaires des traditions de la région sont réputées pour la simplicité de leurs gens et leur accueil chaleureux. La région d’Imilchil plonge ses visiteurs dans un rêve délicieux qui fait arrêter le temps pour les laisser savourer chaque moment de leur escapade. La célébrité de la région d’Imilchil tient également à sa culture orale et musicale, transmise de génération en génération. Imilchil est d’ailleurs la patrie de la fameuse musique berbère d’Ahidous. Il s’agit en effet d’un folklore local spécifique qui consiste à aligner une dizaine d’hommes et autant de femmes, donnant lieu à un spectacle époustouflant.

Point de passage

Imilchil

La visite d’Imilchil est aussi une invitation pour découvrir les beaux paysages du sud du Maroc. Car, Imilchil est aussi un point de passage idéal pour visiter les plus belles villes du désert marocain. Car, outre Imilchil, le sud du Maroc regorge de cités désertiques aux multiples richesses naturelles, culturelles et historiques. C’est notamment le cas des villes d’Errachidia, Tinghir, Arfoud, Merzouga, Zagora ou encore Ouarzazate.

Ecrit par Blaneeadmin le 4 Décembre 2010.
Catégories: Actualités, Communiqué de Presse, CP Maroc