Les bienfaits du jeûne intermittent

jeune-intermittent

Le jeûne intermittent est actuellement une des tendances les plus populaires dans le monde de la santé et du fitness.

Il consiste à alterner des cycles de jeûne et de prises alimentaires normales.

Plusieurs études ont montré que cela pouvait permettre de perdre du poids, améliorer son métabolisme, protéger contrer les maladies et augmenter l’espérance de vie.

Nous allons vous expliquer ce qu’est le jeûne intermittent et pourquoi vous devriez vous y intéresser.

Qu’est-ce que le jeûne intermittent?

Le jeûne intermittent est une façon de se nourrir où l’on alterne entre périodes de jeûne et périodes de prise alimentaire.

Il n’y a pas de restrictions concernant les catégories d’aliments à consommer, mais plutôt quand vous devez les consommer.

Il y a plusieurs méthodes de jeûne intermittent, toutes partageant la journée entre périodes de prise alimentaire et périodes de jeûne.

La majorité des gens « jeûnent » déjà tous les jours, lorsqu’ils dorment. Le jeûne intermittent est simplement une extension de la période de jeûne.

Vous pouvez faire cela en sautant le petit-déjeuner, et en déjeunant à midi et en prenant votre dernier repas à 20 heures.

Dans ce cas-là, vous jeûnerez alors techniquement 16 heures par jour, tout en restreignant votre période de prise alimentaire à 8 heures. C’est la méthode la plus populaire de jeûne intermittent, plus communément connue sous le nom de méthode 16/8.

Malgré ce que vous pourriez penser, le jeûne intermittent est relativement facile à faire. Beaucoup de gens avouent se sentir mieux et avoir plus d’énergie durant le jeûne.

La faim n’est pas d’habitude un problème, même si ça pourrait l’être au début, le temps que le corps s’habitue à ne pas manger pendant des périodes plus longues.

Aucun aliment ne doit être consommé durant les périodes de jeûne, mais vous pouvez boire de l’eau, du café, du thé ou d’autres boissons non caloriques.

Il y a d’autres formes de jeûne intermittent qui permettent de consommer des aliments peu caloriques durant la période de jeûne.

Prendre des suppléments est en général permis durant le jeûne, du moment qu’ils ne contiennent pas de calories.

Pourquoi jeûner?

L’homme jeûne déjà depuis des milliers d’années.

Parfois, cela était nécessaire, lorsqu’il n’avait pas accès à la nourriture.

Mais dans d’autres cas, cela est accompli pour des raisons religieuses. Plusieurs religions, dont l’islam, le christianisme et le bouddhisme sont concernées par le jeûne.

Les êtres humaines et d’autres animaux jeûnent aussi instinctivement lorsqu’ils sont malades.

En plus d’être pratique, le jeûne intermittent a énormément de bénéfices dont :

  • Réduction du niveau d’insuline
  • Réduction du taux de sucre dans le sang
  • Augmentation de la longévité
  • Protection contre des maladies diverses comme : maladies cardiaques, diabète de type 2, cancer, Alzheimer et bien d’autres.
  • Perte de gras
  • Contribue à la préservation de la masse musculaire

Vous ne devez plus manger 3 à 4 fois par jour ni préparer les repas. Vous gagnez alors énormément de temps!

Du moment que vous mangez équilibré, restreindre votre période de prise alimentaire de temps en temps devrait avoir d’importants avantages en termes de santé.

C’est un moyen efficace de perdre du gras et d’améliorer son métaboliser tout en vous simplifiant la vie.

Quelques conseils pour réussir votre jeûne intermittent

1. Gardez le cardio à faible intensité pendant le jeûne

 

Une bonne mesure de l’intensité est votre respiration: vous devriez pouvoir tenir une conversation assez facilement si vous faites de l’exercice à mi-vitesse. Si vous sortez pour un jogging léger ou une séance de vélo elliptique, vous n’aurez probablement pas de problème. Mais il est important d’écouter votre corps et de cesser d’exercer si vous vous sentez étourdi. Si vous augmentez trop votre intensité ou votre durée d’exercice, votre entraînement deviendra difficile.

2. Ne montez à haute intensité qu’après avoir mangé

 

Les programmes de jeûne intermittent efficaces ont des règles strictes concernant la planification des repas autour des séances d’entraînement afin de maximiser la perte de graisse tout en restant alimenté. En général, plus vous planifiez des séances d’intensité modérée à intense lors de votre dernier repas, mieux c’est. De cette façon, vous aurez encore du glycogène (alias glucides restants) pour votre entraînement, et vous réduirez votre risque de glycémie basse. Essayez de suivre des entraînements de haute intensité avec une collation riche en glucides, car vos muscles ont besoin de glycogène.

3. Faîtes vous plaisir avec des repas riches en protéines

 

Si vous cherchez à développer du muscle, vous devrez manger avant et après la séance d’entrainement. Bien qu’une collation pré-entraînement puisse être utile, la consommation régulière de protéines est essentielle à la synthèse musculaire tout au long de la journée et juste après l’entraînement musculaire. Pour maximiser la croissance musculaire, il est recommandé de consommer 1.8 de protéines par jour, y compris après l’entraînement. Sur un plan de fasting, le timing est essentiel: Planifiez vos entraînements de force afin qu’ils soient pris entre deux repas ou au moins deux collations. Et assurez-vous d’utiliser vos repas pour répondre à vos besoins en protéines.

Ecrit par Blaneeadmin le 7 November 2015.
Catégories: Actualités, Communiqué de Presse, CP Maroc