Loisirs nautiques

Loisirs nautiques: l’embarras du choix

Jet Ski Maroc

Des eaux calmes de la Méditerranée aux rives tumultueuses de l’Atlantique, le Maroc possède une série d’atouts pour le développement des loisirs nautiques. Le Maroc est doté de centaines de kilomètres de plages accessibles, avec des sites adaptés à chaque activité nautique. Du yachting au surf en passant par le jet-ski, ces activités déchaînent l’enthousiasme des amateurs du nautisme, qui n’ont que l’embarras du choix. A commencer par les mieux lotis, qui peuvent s’offrir des yachts dont le coût démarre à 300.000DH pour atteindre des sommes faramineuses. Le yachting connaît un développement attesté depuis quelques années, notamment avec la création des marinas et des stations balnéaires dans les différentes villes du Maroc. Ainsi, avec les marinas de Tanger, Saidia, Kabila et Marina Smir en Méditerranée, ainsi que les marinas de Bouregreg, Agadir, Mohammedia et prochainement Casablanca, les temples de loisirs nautiques ne manquent pas.

Jet-ski

Le jet-ski commence également à séduire de plus en plus de personnes. Des clubs de jet-ski ont été crées dans les différentes villes côtières du Maroc. Outre son aspect de sport de compétition, le jet-ski reste un loisir très prisés sur les plages. Ces scooters de mer sont présents sur la quasi-totalité des plages du Maroc. Les jet-ski sont loués à partir de 200DH pour une demi-heure jusqu’à 1.600DH pour une heure, pour un jet-ski de luxe. Les sociétés de location de jet-ski présentent plusieurs gammes de scooters de mer, du basic au luxueux, avec des motorisations normales et d’autres plus puissantes, pour les plus expérimentés. Des offres de location pour une journée ou une semaine sont également disponibles.

Surf mania

La Marina Agadir

Photo : Denis

Parallèlement à ces activités nautiques à moteurs, des sports plus «naturels» comme le surf et les planches à voile sont également très pratiqués sur les côtes marocaines. Sur le littoral sud du Maroc, les plages d’Essaouira, Taghazoute, Mirleft jusqu’à Dakhla sont investies par les surfeurs, durant toute l’année. Ceux-ci sont séduits par les vagues immenses de ces régions ainsi que par le coût assez bas de l’hébergement. Équipés de leurs planches et combinaisons, ils peuvent se contenter d’un petit budget pour les frais de séjour dans l’un des nombreux campings locaux.

Ecrit par Blaneeadmin le 28 Novembre 2010.
Catégories: Actualités, Communiqué de Presse, CP Maroc