Le Maroc, 28ème sur 28 pays en termes d’éducation financière

Il y a des nouvelles qui ne font pas forcément sourire, mais si elles peuvent permettre d’améliorer les choses, elles deviennent alors très utiles…

Le Maroc, au rang des mauvais élèves malgré une volonté politique

C’est ainsi que l’information qui suit n’est pas très réjouissante… En effet, selon un baromètre global portant sur l’éducation financière, initié par la société internationale de technologies de paiement Visa et le quotidien britannique Financial Time, « le Maroc est classé en dernière place [dans le domaine] bien qu’il affiche une réelle volonté politique pour l’éducation financière« . Ainsi, le Maroc a fini 28ème sur 28 pays sondés dans le cadre de baromètre. Il est donc dernier également de tous les pays de la région MENA.

Permettre à la population de mieux s’assumer financièrement

Deux facteurs majeurs expliquent ce classement défavorable : l’incapacité de la majorité des Marocains à supporter une crise économique personnelle pendant plus d’un trimestre, et le fait que la plupart de nos citoyens ne disposeraient pas d’un budget familial. Toutefois, sur la question de l’éducation financière pour les enfants avant l’âge de 9 ans, le Maroc s’est classé deuxième, ce qui prouve une certaine volonté politique de rattraper le coup. La Fondation marocaine pour l’éducation financière, tout récemment créée en janvier 2013, a adopté quant à elle dans ce sens une stratégie nationale triennale. Elle est destinée à l’ensemble des segments pour favoriser l’inclusion financière de la population qui n’a pas accès aux produits et services financiers. Elle a aussi pour objectif de permettre à la population déjà intégrée de mieux s’assumer. A suivre !

Ecrit par Blaneeadmin le 2 Juillet 2013.
Catégories: Actualités, Communiqué de Presse, CP Maroc