Le Maroc lance prochainement un projet pilote de création d’un parc paléontologique sur le territoire !

maquette aérienne zone de sindibad après construction

Décidemment, depuis quelques courtes années, le Maroc semble décidé à re-offrir à ses habitants de quoi s’occuper, de quoi découvrir, de quoi s’adonner à des loisirs. Et ça manquait cruellement… Même si cela reste concentré principalement sur les grandes villes du Royaume, saluons ces initiatives !

A Casablanca, sur le site de Sidi Abderrahmane

Parmi elles, celle de créer au Maroc un parc paléontologique. Et oui, vous avez bien lu, un parc dédié à la préhistoire ! En effet, le ministère de la Culture s’apprête ainsi à lancer un projet pilote de création d’un parc paléontologique à rayonnement international. Ce dernier sera situé dans le site de Sidi Abderrahmane à Casablanca et occupera une superficie d’environ 5 hectares. Tout de même ! Il faut dire qu’une partie de ce quartier de Casablanca (carrières Schneider) est connue pour être une zone à fort potentiel archéologique. Le problème, c’est que laissé à l’abandon, les bidonvilles y pullulent et les déchets ménagers aussi. Ce projet permettrait de faire disparaitre ces problèmes, dans une zone qui –en prime- pourrait être verdoyante et respectée, à deux pas de l’océan !

Dans le cadre du projet d’aménagement de « Sindibad » !

projet sindibab vue aérienne

Ainsi, ceux qui passent souvent par le Corniche et les plus observateurs d’entre vous l’auront compris, ce projet de parc paléontologique à Casablanca rentre dans le cadre du projet d’aménagement du nouveau parc « Sindibad ». Les travaux globaux devraient démarrer en décembre 2014 et durer deux ans pour une mise en service fin 2016. Ainsi, le parc Sindibad –qui avait fermé ses portes en 1998- devrait abriter un parc d’attractions, un parc animalier, des résidences et un parc écologique et public (8 ha) en plus d’une aire de stationnement de 480 places, et ce parc paléontologique. Ce dernier, pédagogique et ludique, comprendra un parcours extérieur sur l’ensemble du site à travers des zones d’attractions naturelles et artificielles, un centre d’interprétation, des animations, des kiosques, des cafés, des restaurants et un parking. On n’a plus qu’à «prendre notre mal en patience»!

Ecrit par Blaneeadmin le 12 Octobre 2012.
Catégories: Actualités, Communiqué de Presse, CP Maroc