La Maroc stagne quant à son rapport à la corruption, selon le rapport annuel de Transparency International

logo transparency international

Chaque année, Transparency International rend publique son enquête sur l’état de la corruption dans le Monde. Une façon de vérifier où en est à présent le Maroc…

Le Maroc chute de 8 places dans le classement !

Et les nouvelles ne sont pas particulièrement bonnes… Il y a quelques jours, quand le rapport annuel de Tranparency International est tombé, l’instance nous apprenait que le Maroc chutait de huit places dans le classement mondial des pays face à la corruption. Le pays est donc désormais 88ème sur 176 pays faisant partie du rapport cette année. Pour rappel, cette instance examine chaque année autour de 180 pays environs au regard des perceptions des acteurs de la vie économique sur les niveaux de corruption affectant la vie publique. Désormais à la 88ème place, le Maroc obtient une note de 37 sur 100. Par conséquent, notre pays est en termes de corruption au même niveau que le Surinam, le Malawi, le Swaziland, la Zambie et la Thaïlande, selon ledit document.

Des résultats à moyen ou long terme…

illustration corruption

Si des efforts sont déployés (et vous avez peut-être déjà vu le spot télévisuel contre la corruption actuellement diffusé), les résultats ne devraient se voir qu’à moyen voire long terme. De plus, selon Abdesselam Aboudrar, Président de l’Instance Centrale de Prévention de la Corruption, « il n’y aura pas de progrès, tant que le gouvernement ne se dote pas d’une politique claire en matière de lutte contre la corruption ». Au regard de certains pays, le Maroc n’est pas –pour autant- un si mauvais élève, mais les efforts doivent néanmoins continuer et se concrétiser. Pour informations : la Tunisie est en 75ème position, la Syrie 144ème, la Lybie 160ème, le Liban 128ème, l’Égypte 118ème, le Koweït 66ème, la Jordanie 58ème, les Émirats arabes unis 27ème, l’Iran 113ème et l’Irak 169ème.

Ecrit par Blaneeadmin le 25 Décembre 2012.
Catégories: Actualités, Communiqué de Presse, CP Maroc