Nabil Ayouch reçoit, à Cannes, le Prix François Chalais 2012 pour son film «Les chevaux de Dieu» !

l'équipe du film -les chevaux de dieu- à Cannes sur les marches

En voilà une bonne nouvelle, tout droit venu de Cannes et de son Festival de cinéma, en direction du Maroc ! De quoi se réjouir pour le 7ème art national…

Une fiction née des attentats ayant frappé Casablanca en 2003

En effet, placé sous le Haut Patronage du Ministère de la Culture et de la Communication français et du Centre national du cinéma et de l’image animée, en partenariat avec France Télévision, le prix François Chalais 2012 est revenu ce week-end au réalisateur marocain Nabil Ayouch pour son long-métrage « Les chevaux de Dieu » ! Pour ceux qui n’ont pas encore entendu parler du film, celui s’inspire librement des attentats de 2003 qui ont frappé et meurtri Casablanca, et ce afin de montrer combien le dénuement économique et psychologique peut conduire des jeunes désœuvrés à se sacrifier en « martyrs », pour la cause islamiste.

Un film adapté du livre « Les étoiles de Sidi Moumen » de Mahi Binebine

image extraite de les chevaux de dieu

C’est en dépeignant justement une réalité que le film « Les Chevaux de Dieu » a pu se classer favori pour l’obtention du prix François Chalais. En effet, cette récompense remise pendant le Festival de Cannes a pour ambition de distinguer les longs-métrages « qui s’attache à rappeler sans cesse la réalité du monde ». A noter, que le film est adapté de l’ouvrage, également à succès, de Mahi Binebine, « Les étoiles de Sidi Moumen ». Créée depuis 16 ans, le Prix François Chalais a couronné, entre autres, les années précédents des films tels que : « Et maintenant on va où ? » de Nadine Labaki, « Le Secret de Chanda » d’Oliver Schmitz, « On ne sait rien des chats persans » de Bahman Ghobadi, « Une histoire italienne » de Marco Tullio, « Un cœur invaincu » de Walter Winterbottom ou encore, en 2006, « Indigènes » de Rachid Bouchareb. Bravo au réalisateur !

Ecrit par Blaneeadmin le 29 Mai 2012.
Catégories: Actualités, Communiqué de Presse, CP Maroc