La Bibliothèque Nationale du Royaume du Maroc, à Rabat, propose une exposition des œuvres de Saïd Bouftass !

OEUVRE DE SAID BOUFTASS

Si vous aimez l’art contemporain, mais aussi découvrir et redécouvrir des artistes marocains, ou encore voir des expositions en rapport avec le corps humain, vous serez servis à partir de ce mois de janvier à la BNRM de Rabat ! Prenez note…

Une passion pour le corps humain !

Oui, prenez note… Car, en effet, la Bibliothèque Nationale du Royaume du Maroc propose à ses visiteurs, et ce du 17 janvier au 17 février prochains, une exposition de l’artiste marocain Saïd Bouftass. Ce nom évoque quelque chose ? Il s’agit d’un artiste passionné par le corps humain. Un créateur qui mène un travail singulier entièrement basé sur la représentation du corps, et notamment dans cette exposition, du corps décharné. Ainsi, c’est en toute logique que l’exposition s’intitule « Le corps en morceaux ». Un thème original, particulier, qui renvoie à de nombreux signifiés…

Le corps, un moyen pour transgresser les modes d’expression…

BIBLIOTHEQUE NATIONALE DU ROYAUME DU MAROC - BNRM à Rabat

Premièrement, « en peinture, le corps permet de dire des choses et d’exprimer des sentiments et des sensations que je suis incapable d’exprimer oralement ou par écrit. Le corps n’arrête pas de me surprendre et de me dévoiler ses infinies possibilités. Il me permet de renouveler, d’enrichir et transgresser mes capacités d’expression », explique l’artiste plasticien cité par Nour-eddine Saoudi dans sa monographie « Saïd Bouftass – Au bout du fusain le corps ». De fait, le corps est un mode d’expression, un support de réflexion même. Si le thème vous parait morbide, n’ayez crainte. Il n’en est rien ! Ce ne sont, finalement, pas des morceaux de corps qui sont montrés, mais plutôt des fragments d’âmes… Un artiste et une exposition à découvrir !

S’y rendre:
Bibliothèque Nationale du Royaume du Maroc
Adresse: Avenue Ibn Khaldoun, Quartier Agdal, Rabat

Ecrit par Blaneeadmin le 15 Janvier 2013.
Catégories: Sorties et événements à Casablanca