Spectacle d’ouverture du Festival de Casablanca : Les yeux écarquillés…

Ouverture Spectacle Casablanca

Photo : Rachidi Lotfi

Que l’on soit grand ou bien petit, il y a des spectacles face auxquels on est tous un peu enfants ! C’est le cas de celui qui a marqué hier, la cérémonie d’ouverture du Festival de Casablanca. Le ciel, l’architecture et les airs, aux alentours de l’avenue Hassan II, se sont drapés de lumière le temps de trois shows d’exception.

Spectacle d’ouverture du Festival de Casablanca : Poésie à l’hélium

Il était nombreux le public, mercredi soir face au Tribunal de Casablanca, à attendre sagement que le spectacle d’ouverture du Festival de Casablanca débute. Peut-être que certains, encore émerveillés par la magnifique prestation aérienne “Place des anges” vu l’an dernier, ont été fidèles au rendez-vous, haletés par l’envie d’éblouissement visuel et émotionnel. Si, le show n’était pas aussi vertigineux que les anges virevoltants l’an passé dans le ciel de Casablanca, le spectacle était néanmoins impressionnant. Poétique et gonflé à l’hélium ! C’est ce gaz que l’on retrouvait d’ailleurs dans les ballons qui portaient hier la danseuse qui a inauguré le spectacle d’ouverture du Festival de Casablanca. A plusieurs mètres du sol, elle a offert son ballet aérien, tout en pureté et pirouettes. Une poésie à l’hélium…

Mosaïque de lumières pour le spectacle d’ouverture du Festival de Casablanca

Ouverture Spectacle Casablanca

Puis l’heure est venue, pour les artistes de la Compagnie Quidam et Inko’Nito, de rentrer en scène dans ce spectacle d’ouverture du Festival de Casablanca, organisé en trois volets. Leur proposition ? Un ballet, encore, mais cette fois celui d’une dizaine de bonhommes géants faits de ballons aux airs de « Bibendum ». Ils ont livré, sous les arcades et sur le parvis du Tribunal, une chorégraphie émouvante, dans une ambiance venue d’ailleurs. Puis, clou du spectacle, la façade du Tribunal s’est muée en écran sur lequel était projeté une fresque animée sur l’histoire de Casablanca. Légitimement, cette mosaïque de lumières était nommée « Dar Al Baida »! Un spectacle émouvant, poétique et enchanteur qui s’est clôt par un feu d’artifice acclamé par les « oh » et les « ah » de la foule ! Assurément, les festivités sont lancées !

Pour retrouver l’intégralité du programme, cliquez sur le lien suivant : Programme du festival

Ecrit par Blaneeadmin le 14 Juillet 2011.
Catégories: Sorties et événements à Casablanca