Découvrez l’exposition « Plastic Remix », à Rabat et Tanger !

plastic remix
Vous aimez les expositions qui sortent des sentiers battus ! Vous appréciez, aussi, celles qui traitent de sujets d’actualité tout en s’inspirant de la richesse thématique que nous offrent nos villes ! Alors, rendez-vous dans les Instituts Cervantès, à Rabat, puis ensuite Tanger !

Charles Bignon, un artiste qui s’inspire de la ville…

Ainsi, l’Institut Cervantès de Rabat propose actuellement, et ce depuis le 21 novembre dernier, une exposition qui rend hommage aux travailleurs espagnols, magrébins et africains, mais qui est aussi à la fois –expliquent les organisateurs- une satire de la fameuse « crise du concombre », dans laquelle les produits de cette provenance ont été diffamés, accusés d’être porteurs de la bactérie E.Coli, dont il a été ensuite démontré que le focus n’était pas l’Espagne. Cette thématique est traitée par l’artiste Charles Bignon qui œuvre à l’intérieur, et s’inspire de la culture urbaine. « La ville est son inspiration et atelier » comme le rappellent les organisateurs.

Pourquoi « Plastic Remix » ?!

logo institut cervantes
Ainsi, cette exposition « Plastic Remix » est d’ores et déjà visible à Rabat, et ce jusqu’au 5 janvier. Elle sera, ensuite, présentée au public de Tanger au sein de l’Institut Cervantès de la ville, ce du 15 janvier au 14 février ! Mais pourquoi cet étonnant intitulé d’exposition ?! Eh bien, soulignent les organisateurs, car ce nom « est à l’origine un mot à double sens » pour l’artiste. Le plastique renvoie aux arts plastiques pratiqués par l’artiste Charles Bignon, mais aussi au plastique (PVC…) qui donne l’essence du territoire Poniente Almeria. Ensuite, le mot remix contient les notions de transformation et d’appropriation plutôt que l’expression de la modernité, et implique aussi un changement profond. A ne pas manquer !

Ecrit par Blaneeadmin le 6 Décembre 2013.
Catégories: Événements