Caftan 2011 à Marrakech : Vogue Zamane pour un souffle intemporel

Manifestation culte d’ampleur internationale, aujourd’hui le défilé Caftan s’avère être un gala immanquable dans le monde de la haute couture marocaine. On n’a pas manqué d’avoir le coup de foudre pour tout ce que portaient ces princesses sur le podium de Caftan 2011. Confié pour cette édition à l’artiste Saïd Mahrouf, Caftan 2011 a été l’occasion de revisiter la culture marocaine, à travers l’histoire, les traditions locales, les coutumes et les inspirations occidentales. Un petit retour mémorial sur cet évènement inoubliable.

Caftan 2011 : La quinzième édition confiée à Said Mahrouf

Tant attendu, Caftan 2011 n’a pas manqué de combler les attentes qu’il attisait depuis au moins un an. Evènement immanquable de haute couture traditionnelle marocaine, Caftan 2011 a vu cette édition se dérouler sur son podium le must de l’univers couturier à travers des paradoxes esthétiques distingués.

Confié pour cette quinzième édition à un maître de performance : Said Mahrouf. Styliste, designer et créateur de performances marocain, ayant partagé sa vie entre Amesterdam et New York, ce jeune fieffé dont les veines regorgent d’art a promis un jeu exceptionnel. Promesse tenue : Said Mahrouf a ébranlé la scène de Caftan 2011.

Sa qualité de directeur artistique a donné naissance, lors de cet évènement, à une créativité encore jamais explorée dans la scène annuelle de la haute couture marocaine. Performances live, vidéo installations et effets sons pertinents : le sens de l’esthétisme de Said Mahrouf a souligné les ravissantes collections de Caftan 2011.

Vogue Zamane : Réinterpréter le caftan sous de nouvelles lumières

Said Mahrouf et mannequin

Caftan 2011 fut baptisé pour cette édition sous le nom de Vogue Zamane, thématique qui illustre parfaitement l’esprit intemporel sur lequel les artistes ont décliné leurs travaux de création.
A travers les différents stylistes ayant exposé leurs dernières collections au Caftan 2011, les dimensions ethnosociales et historiques étaient bel et bien célébrées. Les performances audio-visuelles signées par Said Mahrouf suivaient comme par enchantement.
Avec Caftan 2011, on a assisté aux plus prestigieux des paradoxes, réunissant dans une palette vertigineuse mille et une germes de la haute couture, depuis la sfifa jusqu’aux berchams, en passant par les aakads, le semm et autres, le tout baignant dans la noblesse des tissus (velours, mousseline, dentelle etc.)

Ecrit par Blaneeadmin le 25 Mai 2011.
Catégories: Sorties et événements à Marrakech