Interview : Moïse, Nouveau Directeur du Maj Club (Part 1/3)

Moïse, nouveau directeur du Maj, le club montant à Marrakech, nous parle de son établissement. Première partie de cette interview en 3 parties.

1. Moïse, qui êtes-vous et quel est votre parcours ?

moïse MAJ

Je suis né à Marrakech, d’une famille française. Très jeune je suis parti vivre en France, où j’ai travaillé pendant 27 ans dans le monde des nuits parisiennes, à la direction de célèbres boîtes de nuit tels que le Golden, le Martin’s…

Dans les années 80, de nombreux clients célèbres tels que Jean Paul Belmondo, Alain Delon ou encore Johnny Hallyday fréquentaient mes établissements, et on y croisait facilement certaines valeurs montantes de l’époque telles que le couple David et Cathy Guetta.

En revenant au Maroc il y a environ 10 ans, j’ai occupé le poste de directeur du New Feeling, pendant 6 ans, l’un des premiers Night Club de Marrakech situé au Palmeraie Golf Palace, qui n’avait pour concurrence qu’une autre discothèque, le Paradise.


Le New Feeling pouvait à l’époque sembler loin et peu accessible car la grande route de Casa n’existait pas encore, il y en avait une, mais petite, pour y accéder. Cependant, ce club a eu un très grand succès, les gens s’y déplaçaient avec plaisir du fait qu’ils y trouvaient une vraie ambiance de fête. J’organisais des soirées à thème, qui, il y a 10 ans, était un concept encore méconnu à Marrakech (White Party, Soirées Moulin Rouge, Soirée anniversaire de Puff Daddy avec + de 200 personnalités venues de France et des USA, …) et j’ai été dans les premiers à faire venir et valoriser des DJ Guests, avant que la place du DJ en soirée ne devienne ce qu’on connait actuellement.

Parallèlement, j’ai travaillé sur Agadir au développement du Club Papagayo, et via mon agence d’évènementiel, je fais régulièrement du booking pour l’Actor’s Agadir et d’autres établissements sur le Maroc. Sur Marrakech, j’ai participé au développement du Suite Club.

Depuis début Mars, j’ai repris la direction du MAJ Club Marrakech, qui regroupe certains défis que j’ai déjà relevés précédemment, et avec lequel j’espère recréer un lieu festif et original, à l’image des soirées réussies lors de mes précédentes directions.

2. Qu’est ce que le Maj Club ?

MAJ Club Marrakech

MAJ est un Night Club situé avenue Mohamed VI à Marrakech, à l’entrée de l’hôtel les Jardins de l’Agdal, direction Ourika, à 5 mns de voiture du centre ville.

La discothèque a ouvert ses portes fin décembre 2010 avec une première identité très ciblée, un groupe live, et des thèmes de soirée Hip Hop RnB qui ont depuis été remplacés par une nouvelle équipe et un programme beaucoup plus généraliste et varié, qu’aucun autre club ne propose actuellement.

MAJ club organise désormais du mardi au samedi, des soirées entre thèmes rétro revisités, Disco, Funk, Rock, Pop, Latino, Happy Clubbing, et bien sûr tous les tubes du moment, dans un objectif de fête conviviale et chaleureuse.

Au niveau de sa dimension, MAJ est un établissement à taille humaine, nous avons donc l’avantage d’avoir une boîte à l’opposée des gros complexes, ou notre clientèle se sent très vite à l’aise grâce à son aménagement cosy. J’ai recréé une piste de danse au centre, entourée de grandes colonnes de lumière permettant une discrétion pour les salons confortables placés tout autour.

Le Club MAJ est graphique et coloré, composé entièrement de leds lumineuses permettant de changer l’ambiance générale complétement. Nous pouvons donc avoir une boîte rose, bleue, blanche, orange … selon les moments de la soirée, les évènements… Deux murs d’eau donnent accès à de petits salons privés ou il est possible de régler l’intensité de la lumière et le volume de la musique de façon à ce que nos clients puissent profiter de soirées à leur convenance.

MAJ se distingue donc par une ambiance généraliste chaleureuse, conviviale, chic et festive.

3. N’est ce pas un grand challenge de se lancer dans le clubbing avec toute la concurrence qui existe dans une ville célèbre pour sa vie nocturne comme Marrakech ?

Maj Club Marrakech

J’aime bien les challenges (rires). Les challenges sont souvent intéressants à relever.

Comme je le disais à l’époque où j’étais directeur du New Feeling, on me prévenait souvent de la difficulté de lancer une boîte avec un pareil emplacement, mais grâce à l’équipe et à son engagement, nous avons réussi.

C’était également le même souci lorsque Theâtro et Pacha ont ouvert. On répétait que le monde de la nuit devenait plus compliqué, que la concurrence allait devenir rude. Je me rappelle encore avoir réuni mon personnel pour leur dire : « Il n’y a aucune raison de s’inquiéter. Au contraire, c’est une bonne chose qu’il y ait plusieurs endroits pour sortir. Ça permet aux clients d’avoir le choix, de faire la fête dans plusieurs ambiances en une seule soirée, l’essentiel est de développer nos acquis, l’identité de la boîte, et de rendre heureux nos clients.»

C’est avec le même état d’esprit que j’aborde aussi le challenge MAJ Club.

Pour réussir à accomplir un travail, il faut qu’il y ait des piliers, et une équipe qui suit la stratégie coordonnée par ces piliers.

Ceci dit, MAJ Club voit le jour à la base avec une nouvelle identité qui diffère de ce qui existe déjà à Marrakech. MAJ se veut être un lieu de fête avant tout, pour une clientèle qui veut danser, s’amuser, dans une atmosphère conviviale, saine et accueillante.

De plus, nous veillons à ce qu’il y ait un bon service, un accueil agréable et ce, grâce à des formations que nous organisons pour le personnel, des réunions régulières et un grand souci de la qualité sur les petits détails qui vont faire qu’un client va se sentir bien.

Notre meilleure publicité reste un bouche à oreille positif et la fidélisation des personnes qui ont passés des moments heureux chez nous et souhaitent revenir avec leurs amis.

Propos recueillis par Imane Altarès – 25 Mars 2011

Ecrit par Blaneeadmin le 26 Avril 2011.
Catégories: Sorties et événements à Marrakech
  • sam

    good to know that