Les Jardins d’Agdal

Jardins d'Agdal

Les Jardins d’Agdal sont parmi les plus anciens jardins arabo-andalous de la ville de Marrakech. Étant un des espaces verts les plus distingués de la ville ocre, les Jardins d’Agdal sont caractérisés par la générosité de leurs verdures, les bassins qui se trouvent dans leur enceinte et les techniques d’irrigation qu’on y utilisait à l’époque. Les Jardins d’Agdal font partie du patrimoine jardinier de la ville de Marrakech, ville impériale dont l’histoire et l’euphorie ont inspiré plus d’un poète.

Les Jardins d’Agdal : Une nomination historique qui date du XVIIème

Selon certains historiens linguistes, l’Agdal est une nomination qui désigne des jardins royaux jouxtant plusieurs palais. Ils sont généralement divisés en enclos pour une gestion optimisée de l’espace, et dotés de remparts en guise de protection. Ce terme a commencé à être utilisé depuis le XVIIème siècle, en lui donnant une signification particulière.
Pour qu’un jardin puisse être appelé « Agdal », il devra disposer de ressources hydrauliques suffisantes qui lui permettent de gérer son irrigation de façon autonome. C’est ainsi que les Khettaras sont venues répondre à ce besoin en puisant des nappes souterraines et en permettant à ces spacieux jardins d’exister.

Les Jardins d’Agdal : Une richesse florale, un patrimoine jardinier

Jardins d'Agdal

Considérés comme un verger où la richesse florale est remarquablement impressionnante, les Jardins d’Agdal sont distingués par une variété de plantes et de fleurs qui en font une réelle esquisse du patrimoine jardinier, aussi bien de la ville que du pays.
Les Jardins d’Agdal s’étalent sur une superficie d’au moins 500 hectares. On y retrouve des oliviers, des orangers, des abricotiers, des palmiers etc. Une sérénité splendide règne aux Jardins d’Agdal, invitant les convives à s’abandonner à la contemplation de cette richesse naturelle aux brumes odorantes.
Loin des bruits de la ville, les Jardins d’Agdal constituent un réel havre de paix qui a inspiré tant d’écrivains, de poètes et de musiciens. Accessible pour la visite uniquement le vendredi après midi et le dimanche, les jardins d’Agdal valent la peine de s’y rendre, ne serait ce que pour oublier le stress de la mondanité urbaine.
Les Jardins d’Agdal contiennent dans leur enceinte deux grands bassins remplis d’eau dont l’alimentation se fait de la rivière de l’Ourika.

Ecrit par Blaneeadmin le 2 Mars 2011.
Catégories: Sorties et événements à Marrakech