Yahia et Qotbi exposent conjointement au Royal Mansour de Marrakech !

exposition invisible light marrakech
Si vous aimez l’art contemporain, notamment celui qui se nourrit des bases de la tradition artistique et culturelle du Maroc, alors ne manquez l’exposition suivante qui unit au cœur de la cité ocre deux grands noms de l’art marocain !

22 œuvres au cœur de l’« Invisible light »…

Car, en effet, depuis le 18 avril et ce jusqu’au 15 septembre prochain, la Ville de Marrakech accueille au sein du Royal Mansour de la ville, une exposition unissant les peintres marocains Yahia et Qotbi. Après une première exposition de 17 œuvres à l’Institut du Monde Arabe à Paris, en 2013, cette fois au Maroc, c’est un total de 22 œuvres uniques, « splendides cristallisations de leur dialogue dans un langage imaginaire », que proposent les deux artistes dans cette exposition intitulée « Invisible light ».

Ainsi, expliquent les initiateurs, « Invisible Light, c’est la rencontre d’un peintre et d’un sculpteur. Du plein et du plat. Du relief et de la couleur. De l’huile et du bronze. Des mots et des formes. Peintre des lettres, Yahya & Qotbi, sculpteur et designer d’objets d’art, ont créé, ensemble, ces signes et ces lettres qui s’entrelacent et composent une nouvelle abstraction ». Tout simplement magnifique !

Deux grands noms au rendez-vous !

Œuvre Exposée Invisible Light Marrakech
Pour rappel concernant les deux artistes dévoilant leurs créations au sein de cette exposition… Il y a tout d’abord l’artiste Yahia, créateur autodidacte dont l’art se situe au cœur de tous les métissages. Issu d’un mélange de cultures, de nationalités et de religions différentes, Yahia est né à Londres en 1972, d’une mère anglo-allemande chrétienne et d’un père juif marocain. Devenu adulte, il se convertit à l’islam.

Libre de toute référence académique, c’est dans un artisanat ancestral particulièrement exigeant, la dinanderie, qu’il ancre son geste. Quant à Mehdi Qotbi, il a développé sa passion pour le dessin au sein des Beaux-arts de Rabat, de Toulouse, puis de Paris. Quelques décennies plus tard, en 2005, il retourne vivre au Maroc. Reconnue dans le monde entier, son œuvre picturale est un monde ouvert à l’infini, entre calligraphie et écriture arabe mises au service de la création contemporaine. Deux grands noms à découvrir et redécouvrir !

Ecrit par Blaneeadmin le 21 Juillet 2014.
Catégories: Sorties et événements à Marrakech