Venez découvrir une « lecture théâtrale », celle du « Journal à quatre mains » à Casablanca !

Journal      à quatre mains

Vous êtes un ou une passionné(e) de littérature ou bien plutôt de théâtre, eh bien l’activité qui suit à Casablanca risque de vous intéresse chacun, quelle que soit votre préférence artistique…

A mi-chemin entre lecture et théâtre…

En effet, car ce que vous propose la Fondation ONA au cœur de sa Villa des arts de Casablanca le mardi 29 janvier 2013 prochain à 20h, c’est ce que l’on nomme une « lecture théâtrale », à mi-chemin donc entre la lecture et le théâtre ! Sur scène ? La Compagnie de théâtre L’Aparté. Ces derniers liront donc théâtralement l’ouvrage «Le Journal à quatre mains», un livre écrit par Benoite et Flora Groult. Notez que l’entrée est à seulement 20 Dh, soyez dont à l’heure d’autant que les places sont limitées. Pour rappel, « lectures théâtrales » est le titre générique d’un ensemble de lectures proposées par la compagnie l’Aparté et destinées à être jouées dans des théâtres. Elles se caractérisent par un dispositif très simple, trois comédiens maximum, et par leur fréquence, un rendez-vous mensuel récurrent.

Au cœur de confidences sentimentales !

couverture livre origine - journal à quatre mains

Quant à l’œuvre littéraire sur laquelle la Compagnie va s’appesantir ce mardi 29 janvier à la Villa des arts de Casablanca, « Le Journal à 4 mains », que raconte-t’il donc ? Deux banquettes s’opposent symétriquement comme lieu intime des confessions adolescentes de deux sœurs très complices dans leur dissonance de caractère. La plus jeune d’une quinzaine d’années, mutine, légère, coquette, semble prendre les choses de la vie avec une bonne dose d’insouciance ; l’aînée en intellectuelle, poursuit des études de latin grec, tout en se montrant d’avantage inhibée et réfléchie.

Ces deux jeunes filles pleines d’énergie, issues de la haute bourgeoisie et plongées à leur insu dans un moment crucial de l’Histoire, à savoir les années de guerre 40-45, côtoient les grands artistes de l’époque et vont ainsi devoir ruser avec l’occupation en surfant sur ses contraintes, mais sans toutefois s’impliquer outre-mesure. Ainsi, ce récit à deux voix est surtout un récit de confidences sentimentales où l’une cherche à plaire avec tous les atours de la séduction, et où l’autre, se défiant du « mâle », se mariera néanmoins durant la guerre afin de quitter l’appartement familial. Une histoire prenante… Un rendez-vous à ne pas manquer !

Ecrit par Blaneeadmin le 29 Janvier 2013.
Catégories: Non classé