A la rencontre de l’écrivain et journaliste Zakya Daoud !

Zakia-Daoud

Ceux d’entre vous qui aiment la littérature, ou même l’histoire, vont être servis ce mois-ci à la Villa des arts de Casablanca avec une rencontre d’exception avec Zakya Daoud !

Zaynab Nefzaouia et l’histoire du Maroc…

En effet, la Fondation ONA organise le mercredi 10 octobre 2012 prochain à la Villa des arts de Casablanca, à 19h, une rencontre avec l’écrivaine et journaliste marocaine Zakya Daoud. Cette dernière est l’auteure du roman « Zaynab reine de Marrakech.» Cela ne vous dit rien ?! Ce dernier relate l’histoire de Zaynab Nefzaouia, une femme qui a laissé une trace, et non des moindres, dans l’histoire du Maroc. Celle-ci a été mariée avec Youssef Ibn Tachfine, le principal souverain de la dynastie almoravide qui a régné au 11ème siècle de notre ère sur le Maroc, une partie de l’Algérie actuelle et une grande partie de l’Espagne.

Zaynab l’a aidé à construire son empire et à fonder la ville de Marrakech. Le souvenir que l’histoire conserve est celui d’une femme politique, intelligente dont le rôle a été majeur à son époque, si bien qu’il a traversé les siècles, en dépit du fait que l’histoire officielle tend le plus souvent à ignorer les femmes. C’est sa vie que rappelle, de manière romancée, Zakya Daoud dans « Zaynab reine de Marrakech ».

Un plongeon littéraire et historique !

visuel

Cette rencontre organisée à la Villa des arts de Casablanca est donc une belle occasion de découvrir un livre et l’histoire du pays ! Notez, qu’en prime, l’entrée est libre. Attention, cependant, les places sont limitées. Soyez donc à l’heure ! Ce rendez-vous est une belle occasion, aussi, de découvrir un auteur… au parcours atypique. Zakya Daoud, de son vrai nom Jacqueline Loghlam née David, est journaliste et écrivaine marocaine, née en 1937 à Bernay en France. Née française, elle devient citoyenne marocaine en 1959.

Elle débute sa carrière journalistique en 1958 à la radio marocaine, puis correspondante au Maroc de l’hebdomadaire Jeune Afrique. À la demande de l’hebdomadaire africain, Jacqueline Loghlam signait ses articles sous le pseudonyme de Zakya Daoud, un nom d’emprunt qui devient plus tard son nom d’usage. A découvrir !

Ecrit par Blaneeadmin le 8 Octobre 2012.
Catégories: Non classé