La Villa des arts de Rabat organise une exposition collective…Comme un « Carré d’art » !

villa des arts rabat

Amateurs de peinture et d’art marocain en général ? Friands de découvertes de jeunes talents en la matière ? La Villa des arts de Rabat organise une exposition qui vous plaira, c’est évident.

Exposition « Carré d’art » à la Villa des arts de Rabat : Quatre jeunes artistes plasticiens au rendez-vous !

Cette exposition, elle se tiendra du 5 avril au 30 juin prochain, à la Villa des arts de Rabat. Ayant pour titre « Carré d’art » (comme un jeu de mots avec « carré d’as »), elle réunit quatre jeunes artistes plasticiens. Parmi eux, Jamila Al Badaoui, Touria El Hachbi, Abdellah Bellouarak et Said Raji. Ces quatre jeunes artistes exposent donc à la Villa des arts de Rabat, à la demande de la Fondation ONA, leurs plus récents travaux ainsi qu’un certain nombre de réalisations inédites, fruits d’une résidence artistique ! Cette résidence artistique a ainsi donné lieu à un dialogue entre artistes, qui a mis en exergue la créativité et le talent de chacun aboutissant, selon les organisateurs, à « une richesse surprenante et originale ».

Exposition « Carré d’art » à la Villa des arts de Rabat : Des artistes aux approches déjà bien affirmées…

oeuvre said raji

Pour rappel, les quatre jeunes artistes participants à cette exposition « Carré d’art » à la Villa des arts de Rabat, ont tous des parcours anodins. Jamila Badaoui, artiste bruxelloise, réalise des installations, des peintures et des constructions tridimensionnelles qui matérialisent son rapport ambigu et délicat au monde et aux autres. Touria El Habchi, quant à elle, vivant entre la France et le Maroc, inaugure son entrée par l’art figuratif : portraits/visages, rencontre, etc. Le langage y est purement plastique. Les toiles d’Abdallah Bellouarak, elles, expriment une gestation et une naissance à la fois : l’absence/présence traduite par des silhouettes, des ombres dont la transparence plurielle reflète la profondeur d’une âme subtile quoi que réservée. Said Raji demeure, pour la plupart des critiques d’art plastique qui l’ont côtoyé, un rebelle. Les soubresauts subversifs de son style ne signifient guère une agressivité gratuite, bien au contraire, il s’agit d’une démarcation qui offre à la différence sa légitimité dans le sens d’une ouverture vers d’autres techniques d’expression plastique. En somme, « Carré d’art » à la Villa des arts de Rabat vous propose quatre artistes, jeunes certes, mais quatre approches artistiques déjà bien affirmées ! Un « carré d’as », à ne pas manquer !

Ecrit par Blaneeadmin le 29 Mars 2012.
Catégories: Sorties et événements à Rabat