A la découverte du premier long métrage d’Abdellah Taïa à Tanger !

PHOTO OFFICIELLE FILM ABDELLAH TAIA
Si vous aimez l’auteur Abdellah Taïa, ou que vous souhaitiez le découvrir… Sachez que vous pourrez le faire ce mercredi à Tanger, par le biais d’un film…

Une rencontre à mi-chemin entre littérature et cinéma…

Et pour cause, dans la Cité du Détroit, ce mercredi 12 février, l’auteur écrivain Abdellah Taïa sera présent pour partager avec le public des éléments concernant son tout premier long-métrage nommé « L’Armée du salut ». La manifestation – qui est une carte blanche à l’écrivain et réalisateur- se tiendra au cœur de la Librairie des Colonnes de la ville, et aura lieu ce mercredi à 18h30.

Une occasion de discuter du film, mais aussi de lire –car le long métrage est né du roman éponyme de l’auteur-. Une occasion, aussi, de voir son autre film, un court-métrage nommé « La tombe de Jean Genet ». Quant à son premier long-métrage, il sera aussi présenté au Festival national du film au Maroc, et vient d’ores et déjà d’être primé au Festival Premiers plans d’Angers et au Festival International du film de Genève. A découvrir !

Abdellah Taïa, un auteur à connaître !

COUVERTURE OUVRAGE
Pour information, le film « L’Armée du salut », objet de cette rencontre avec Abdellah Taïa à Tanger raconte l’histoire d’Abdellah, adolescent marocain, qui aime son frère aîné, Slimane. C’est l’histoire d’un amour impossible. À sens unique. En deux temps. 1999. 2009. Dans un Maroc pauvre, sensuel et opaque.
 À l’intérieur d’une famille nombreuse où le silence et la violence règnent en maîtres absolus. En somme, expliquent les organisateurs c’est le « portrait d’un jeune homme torturé et malin.
Portrait subjectif d’un pays, le Maroc, qui ne sait pas encore où aller ».

Pour rappel, Abdellah Taïa a étudié la littérature française à l’université Mohamed V de Rabat, à l’université de Genève et à la Sorbonne. Issu d’une famille modeste, il est l’un des premiers écrivains marocains et arabes à affirmer publiquement, dans ses livres comme dans les médias, son homosexualité (« Rachid O. », « L’enfant ébloui »). Il est l’auteur de plusieurs autres romans dont « Le Jour du Roi » pour lequel il a obtenu en 2010 le Prix de Flore, « Mon Maroc » ou encore « Lettre à un jeune marocain », entre autres.

Librairie des Colonnes
Adresse: 54, boulevard Pasteur, Tanger
Tel.: 0 5 39 93 69 55

Ecrit par Blaneeadmin le 10 Février 2014.
Catégories: Sorties et événements à Tanger